Des-prêtres-là-où-on-ne-les-attend-pas (1)Des prêtres là où on ne les attend pas, Chantal Joly, journaliste
Jean-Marc est facteur, Frédéric maçon, Guillaume informaticien, Jean-Christophe maraîcher, Bruno cariste dans un grand entrepôt… La journaliste Chantal Joly a rencontré une quinzaine de prêtres de la Mission de France qui ont choisi de servir Dieu en travaillant. Ils lui ont confié sans détours les raisons de ce choix de vie si original. Comment concilient-ils leurs agendas professionnel et pastoral ? Comment vivent-ils leur célibat dans une vie sociale dense ? Comment coopèrent-ils avec leurs collègues curés de paroisses ? Cette enquête captivante répond à toutes ces questions. Elle dévoile aussi un profil de prêtre ignoré. Enfin, elle incarne le rêve du pape François : celui d’une Église présente dans les périphéries.
Retrouvez l’émission RCF du 5 septembre 2018, Le temps de le dire.

 

vivre-a-la-jesus-chemin-de-spiritualite-missionnaireVivre à la Jésus, Jacques Leclerc du Sablon, prêtre de la Mission de France
« La mission demande des êtres de don et non de conquête ». L’auteur, prêtre de la Mission de France, est aussi agronome ; il a exercé son métier en Tanzanie, puis en Chine. Inspirées de ses quarante années de vie missionnaire, les pages de son nouvel ouvrage nous livrent les tenants spirituels de la « mission vécue comme dialogue ». Il nous livre ici toute la force et la richesse de son expérience, avec des mots empruntés à sa tradition catholique, nous invitant à « vivre à la Jésus ».

 

agir-et-resister-en-chretien-gAgir et résister en chrétien – Au nom de quoi ?, Jean-Marie Ploux, prêtre de la Mission de France.

Comment agir – ou résister – dans la complexité des situations actuelles et des questions inédites issues de nouvelles connaissances scientifiques, en biogénétique par exemple, de l’inquiétude de la conscience écologique, ou des disparités économiques et sociales qui prennent une dimension mondiale ? Comment agir et au nom de quoi alors que des équilibres anciens sont ébranlés et que nous vivons dans une société sécularisée, irréligieuse, postchrétienne et plurielle où ni la raison ni la nature ne peuvent servir de socle commun ? À défaut d’une « morale chrétienne » dont il suffirait d’appliquer les commandements, beaucoup de chrétiens cherchent les repères qui leur permettent de se comporter dans l’existence en fidélité à leur foi : c’est le sens de l’éthique. Et beaucoup, qui ne sont pas chrétiens, voudraient aussi comprendre ce qui motive les positions de ces derniers. C’est à proposer ces repères que le présent ouvrage voudrait contribuer.

 

fontaine06gLa foi des chrétiens racontés à mes amis athées, Dominique Fontaine, prêtre de la Mission de France.

Dans un dialogue profond avec une famille de ses amis, Dominique Fontaine, répond à des questions telles que : Que signifie “avoir la foi” ?  Existe-t-il quelque chose après la mort ? Que peut-on dire de la résurrection de Jésus ? Comment croire en la virginité de Marie ? Les Évangiles disent-ils vrai ?

 

 

la sève et le souffleLa Sève et le souffle, Arnaud Favart, prêtre de la Mission de France.

Une vingtaine d’arbres et d’arbustes ont été choisis pour découvrir, de manière inédite, quelques-unes des plus célèbres pages bibliques : le chêne d’Abraham, le buisson adent de Moïse, l’amandier de Jérémie, le palmier de la Résurrection, sans oublier le bois mort de la croix. De ces arbres, la ville n’est jamais loin. Tout un peuple surgit de ces pages : le routard Gabriel, Tristan le Sri-Lankais, Jonas sur ses marches, Danièle et son marin de mari… C’est ainsi que le portait d’adolescents d’une cité fait écho aux personnages de l’Evangile et que les rêves de voyages d’Abraham répondent au destin des migrants venus travailler en Europe. De quoi lire la Bible autrement.

 

jardiniertibhirinegLe jardinier de Tibhirine, Jean-Marie Lassausse, prêtre de la Mission de France.

Ce n’est pas au ciel, ce n’est pas ailleurs que je suis appelé à être témoin de l’Evangile et de l’amour de Dieu. C’est ici, aujourd’hui, sur la terre de Tibhirine”. Jean-Marie Lassausse a passé de nombreuses années en Afrique. Depuis 2001, il a la responsabilité des terres de Tibhirine, terme qui signifie jardin en berbère. Son témoignage simple, profond, est en faveur d’une “Eglise de la rencontre”. Son expérience, ses voyages en “terre des autres” peuvent, selon lui, aider à comprendre l’urgence d’une pastorale de la rencontre. L’auteur qui “modestement, participe à leur promesse de rester”, revient dans ce livre sur l’héritage de la communauté de N.D. de l’Atlas.