Sainte Thérèse de Lisieux | Mission de France - Vocations

Thèrèse de Lisieux« Jésus m’a fait sentir qu’il y a des âmes qui n’ont véritablement pas la foi » écrit sainte Thérèse, 18 mois avant sa mort. Sa solidarité mystique avec les athées de son temps est devenue une source spirituelle pour la Mission de France.

« Père miséricordieux, au nom de notre Doux Jésus, de la Vierge Marie et des saints, je vous demande d’embraser ma sœur de votre Esprit d’Amour et de lui accorder la grâce de vous faire beaucoup aimer ».

Cette prière a été composée par Thérèse quelques mois avant sa mort. Sa supérieure lui avait demandé de devenir la correspondante d’un séminariste, l’abbé Bellière, qui voulait devenir missionnaire. Thérèse désire l’aider dans son œuvre apostolique. Elle lui envoie cette prière en lui demandant de la dire chaque jour pour qu’elle-même puisse continuer la tâche qui est la sienne dans l’Eglise, celle des vivants et des morts : aimer.Thèrèse de Lisieux au lavoir

 

IMG_2274[1]Aujourd’hui, les liens de cette amitié spirituelle se poursuivent en reliant le Carmel de Mazille (près de Macon, en Saône et Loire) et la Mission de France. Il n’est pas rare d’y voir un prêtre de la Mission de France : « on a été élevé ensemble » sourit soeur Marie-Agnès.

Pour une petite halte, de quelques heures à quelques jours, pour se joindre tranquillement à la prière des carmélites ou travailler une après-midi avec elles sur leur exploitation agricole… Contact : sœur hôtelière au 03.85.50.80.54

Mazille - MdF