IMG_5504« N’oubliez jamais que si la Mission de France a été créée, c’est parce qu’un beau jour on a pris conscience de la déchristianisation. Ce fait consiste essentiellement dans le fait d’un mouvement de civilisation qui enfante une nouvelle manière d’être homme et cet homme nouveau naît païen… Cela se joue non pas dans un petit secteur mais au plan national et mondial » rappelle le Père Augros, premier supérieur du séminaire de la Mission de France, avec ses mots de l’époque.

IMG_5545Les hommes et les femmes de la Communauté Mission de France sont aujourd’hui laïcs, prêtres, diacres ou religieux. Célibataires ou en famille, ils mènent la vie de tout le monde, entre travail, famille, engagements en Eglise ou dans les associations et collectifs. C’est au quotidien qu’ils cherchent à vivre la Mission, en fidélité à ce que le Christ nous révèle de l’homme et de Dieu.

Souvent, ils ont choisi de se tenir dans les lieux de fractures, là où s’effacent les repères, là où s’en construisent de nouveaux :

  • ils habitent dans les cités ou dans le monde rural,
  • ils sont enseignants ou informaticiens, médecins ou infirmières, marins ou conducteurs d’engins de chantier, ingénieurs ou caristes en entrepôt…
  • ils militent dans les associations, les organisations syndicales…
  • ils vivent à l’étranger, ouvrant la communauté à d’autres cultures.
Pour vivre cette Mission, 3 responsabilités s’imposent à eux :
  • travailler à la justesse de l’attitude chrétienne dans tout le quotidien de leurs vies,
  • vivre l’Eglise aux lieux de la rencontre et du dialogue,
  • chercher à dire la foi chrétienne de toujours avec les mots d’aujourd’hui.

En quelques chiffres, la Communauté Mission de France est composée aujourd’hui, au 1er janvier 2014, de 684 membres répartis au sein de 105 équipes :

  • 155 prêtres et diacres incardinés à la Mission de France,
  • 100 prêtres et diacres d’autres diocèses,
  • 429 laïcs, mariés et célibataires.

Pour en savoir plus : le site de la Mission de France.

Christ dans le ciel2